Solidarité Benin : Une initiative originale d’intégration des handicapés soutenue par Français de Belgique-ADFE

Classé dans : Français de Belgique

Retrouvez l’école de Porto Novo sur son site internet.

Brochure_ASUNOES.pub

Depuis janvier 2005, Français de Belgique -ADFE mène une action de coopération avec une école intégrée dans la ville de Porto-Novo au Bénin qui scolarise à parité enfants sourds et entendants (actuellement plus de 400 élèves).

Créée en 1994, composée d’un internat, externat et semi-internat, cette école dispense, à la fois en français langue orale et en langage des signes, une formation générale (selon le programme de l’éducation nationale Béninoise) et des formations professionnelles en mécanique générale, coiffure, tissage, couture, artisanat, informatique, sans oublier la formation artistique en dessin et danse …

Des élèves sourds de l’Ecole de Louho réussissent chaque année le certificat d’études, une vingtaine a décroché le BEPC (fin du premier cycle d’études secondaires) et deux élèves sourds ont même obtenu le baccalauréat. Une première dans toute l’Afrique francophone, qui rayonne bien au-delà des frontières du Bénin !

Les élèves entendants connaissant parfaitement la langue des signes pourront être formés à l’interprétariat de façon à ouvrir d’autres portes à leurs concitoyens sourds, particulièrement nombreux dans les pays pauvres à cause des séquelles de maladies infectieuses comme la fièvre typhoïde ou les méningites ou les conséquences de traitement contre le paludisme des mères pendant la grossesse.
Les sourds pourront ainsi accéder à l’information télévisée, à la vie sociale et citoyenne et pour les plus doués à l’université.

Français de Belgique -ADFE a favorisé le partenariat avec l’ASBL Alpha-Signes à Bruxelles qui alphabétise des migrants sourds puis, peu à peu, avec les structures spécialisées pour les sourds en Belgique. Ainsi les méthodes pédagogiques ont pu être renouvelées et du matériel didactique fourni ou créé (« Woopy au Bénin »). Des échanges de formateurs ont lieu depuis cinq ans.

Le fonctionnement de l’école est toutefois précaire depuis le retrait du PAM (programme alimentaire mondial) qui fournissait les farines à la cantine et le paiement régulier des salaires des professeurs est difficilement assuré.
Français de Belgique – ADFE cherche toujours des parrains et de nouvelles initiatives pour encourager financièrement ce projet.
Contact : adfe.belgique@gmail.com